Votre navigateur n´est plus à jour
Attention : Votre navigateur internet n'est pas à jour : Afin d'éviter les failles de sécurité et les problémes d'affichage, il est recommandé de procéder gratuitement à une mise à niveau vers un de ces navigateurs plus récents.
Google Chrome
Mozilla Firefox
Microsoft Internet Explorer
Opera
Apple Safari
Votre navigateur n´est plus à jour
Bébé Astuces
Le site des parents malins
Accueil / Blog / Actualités / Santé / 3 fois moins de chance de tomber enceinte en buvant un verre de vin par semaine !
Newsletter

3 fois moins de chance de tomber enceinte en buvant un verre de vin par semaine !

Par Isa le 07/11/13
3 fois moins de chance de tomber enceinte en buvant un verre de vin par semaine !

Le saviez-vous ? Rien qu’un verre de vin par semaine réduirait par 3 les chances de tomber enceinte. C’est une étude américaine qui vient de le révéler après avoir fait des essais sur 90 patientes qui suivent un traitement par fécondation in vitro.

 

Les femmes qui ne boivent pas d’alcool ont 90% de chances de tomber enceinte, celles qui boivent raisonnablement mais régulièrement (un verre par semaine) réduisent leur probabilité de réussir à 70%. Quant aux femmes qui boivent trois verres par semaine, leur chance de grossesse tombe à 50%

 

Les médecins de cette étude préconisent aux femmes qui souhaitent avoir un bébé d’essayer de s’abstenir de boire de l’alcool pour accroître les chances de tomber enceinte.

 

Quant à l'université de Sheffield (Grande-Bretagne), elle rajoute que l’anxiété est aussi extrêmement mauvaise pour la fertilité. Elle préconise même, pour certaines femmes, de boire un verre de vin par semaine plutôt que de produire des mauvaises hormones sous l’effet du stress et de la contrainte « de ne plus pouvoir boire ».

 

Enfin, l'Institut de veille sanitaire rappelle qu’il n'y a pas de dose maximale autorisée car la tolérance à l'alcool est très variable selon les femmes. Mais qu’un seul verre d'alcool peut être nocif à la croissance de votre futur bébé. L’alcool augmente en effet la mortalité néonatale, les risques d’avortement et de malformations (les bébés « alcooliques » naissent très souvent sans palais et souffrent pour la plupart de nervosité excessive, voire d'arriération mentale).

 

Alors, 9 mois sans une coupette, insurmontable quand la vie de bébé est en jeu ?

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expépérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK