Votre navigateur n´est plus à jour
Attention : Votre navigateur internet n'est pas à jour : Afin d'éviter les failles de sécurité et les problémes d'affichage, il est recommandé de procéder gratuitement à une mise à niveau vers un de ces navigateurs plus récents.
Google Chrome
Mozilla Firefox
Microsoft Internet Explorer
Opera
Apple Safari
Votre navigateur n´est plus à jour
Bébé Astuces
Le site des parents malins
Accueil / Blog / Actualités / Etudes sérieuses / Antidépresseurs pendant la grossesse : à éviter absolument !
Newsletter

Antidépresseurs pendant la grossesse : à éviter absolument !

Par Isa le 12/10/14
Antidépresseurs pendant la grossesse : à éviter absolument !

Les résultats d’une étude américaine viennent de montrer que la prise d'antidépresseurs pendant la grossesse exposerait les bébés à des risques diabète et d'obésité.

 

C’est ce que révèle une nouvelle étude menée par l'université de McMaster (Etats-Unis). Une maman qui consomme des antidépresseurs pendant sa grossesse expose aussi son bébé à des risques accrus de diabète et d'obésité.

 

En cause, un composant, la fluoxétine, une molécule que l'on retrouve dans de nombreux traitements contre la dépression. Bien connue pour réguler notre taux « d’hormone du bonheur », elle a aussi un effet pervers : elle encouragerait le stockage des graisses et aurait des symptômes d’inflammations du foie.

 

Et ce composant, la fluoxétine, pourrait passer de la mère à l'enfant. « Si cette étude peut nous permettre d'alerter les futurs parents, elle va surtout nous aider à mieux identifier les enfants à haut risque d'obésité et de diabète », explique Aun professeur en gynécologique et obstétrique. « Nous allons maintenant mener de nouvelles études afin de comprendre comment la fluoxétine peut passer de la mère à l'enfant. Cela nous permettra peut-être de trouver un traitement pour empêcher la contamination du bébé si la mère ne peut faire autrement que prendre des médicaments antidépresseurs. »

« Nous allons maintenant mener de nouvelles études afin de comprendre comment la fluoxétine peut passer de la mère à l'enfant. Cela nous permettra peut-être de trouver un traitement pour empêcher la contamination du bébé si la mère ne peut faire autrement que prendre des médicaments antidépresseurs. »

 

Et si le yoga, l'acupuncture ou la sophrologie seraient des solutions « anti-stress » sans conséquence pour Bébé ?

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expépérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK