Votre navigateur n´est plus à jour
Attention : Votre navigateur internet n'est pas à jour : Afin d'éviter les failles de sécurité et les problémes d'affichage, il est recommandé de procéder gratuitement à une mise à niveau vers un de ces navigateurs plus récents.
Google Chrome
Mozilla Firefox
Microsoft Internet Explorer
Opera
Apple Safari
Votre navigateur n´est plus à jour
Bébé Astuces
Le site des parents malins
Accueil / Blog / Actualités / Santé / Cododo: attention à la mort subite du nourrisson
Newsletter

Cododo: attention à la mort subite du nourrisson

Par steph le 21/05/13
Cododo: attention à la mort subite du nourrisson

C’est ce que révèle une enquête réalisée par le Professeur Bob Carpenter, de la London School of Hygiene and Tropical Medicine. Le professeur et son équipe ont réuni les données de cinq rapports édités en Europe, en Australie et en Asie, traitant 1 472 cas de mort subite du nourrisson.Le co-dodo, une pratique à risqueEn analysant les morts subites des bébés de moins d’un an, les scientifiques ont analysé que 22 % étaient survenues alors que les parents pratiquaient le co-dodo. D’après le Professeur Bob Carpenter, « dans 88 % des cas, ces décès n’auraient probablement pas eu lieu si les enfants dormaient dans leur lit ». Mort subite du nourrisson plus élevée entre 2 et 4 mois. Les parents doivent particulièrement faire attention aux bébés de moins de 6 mois. En effet, l’étude confirme que le risque de mort subite du nourrisson est très élevé jusqu’à six mois, surtout pour les nourrissons entre 2 et 4 mois. Si co-dodo semble une pratique de plus en plus populaire, elle est déjà déconseillée aux Pays-Bas ou aux Etats-Unis jusqu’aux trois mois des bébés. Les autorités sanitaires du Royaume-Uni et d’Australie recommandent aux parents fumeurs, ayant bu ou consommé de la drogue d’éviter ce type de couchage. En France, selon, l’Institut de veille sanitaire, le nombre de morts subites du nourrisson est d’environ 250. Les autorités sanitaires préconisent que les bébés dorment sur le dos, un «couchage séparé mais à proximité» et insistent sur l’importance de ne pas laisser d’objets mous, tels qu’oreillers ou couettes dans les berceaux pour éviter les risques d’étouffement.

(Source : www.topsante.com)
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expépérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK