Votre navigateur n´est plus à jour
Attention : Votre navigateur internet n'est pas à jour : Afin d'éviter les failles de sécurité et les problémes d'affichage, il est recommandé de procéder gratuitement à une mise à niveau vers un de ces navigateurs plus récents.
Google Chrome
Mozilla Firefox
Microsoft Internet Explorer
Opera
Apple Safari
Votre navigateur n´est plus à jour
Bébé Astuces
Le site des parents malins
Accueil / Blog / Actualités / Santé / FIV: une nouvelle technique pour augmenter le taux de réussite
Newsletter

FIV: une nouvelle technique pour augmenter le taux de réussite

Par steph le 23/05/13
FIV: une nouvelle technique pour augmenter le taux de réussite

L’imagerie en time-laps permet d’analyser le développement des embryons fécondés in vitro avant leur implantation dans l'utérus. Elle pourrait garantir à 73% que les embryons sont en bonne santé pour un taux habituel de 42%. Les chercheurs du «Care Fertility », un organisme établi au Royaume-Uni et en Irlande, qui ont développé cette technique affirment « qu’ils pourraient donc permettre d’augmenter fortement les taux de réussite de grossesse et de naissance vivante, après une FIV». Les embryons fécondés in vitro sont filmés régulièrement pendant leur développement avant d’être implanter dans l’utérus. Les images apportent des informations nécessaires pour analyser la santé et la fiabilité des embryons, en particulier le nombre anormal de chromosomes (aneuploïdie). Pour vérifier l’exactitude de cette méthode, les chercheurs ont choisi 69 couples sous FIV. Si d’habitude les embryons sont choisis après 2 à 6 observations au microscope, ils ont, avec cette méthode été photographiés toutes les 20 minutes. Une sélection plus performanteLes scientifiques ont constaté que sur 88 embryons, 33 étaient à faible risque d’aneuploïdie, 51 à risque moyen, et 4 à risque élevé. Finalement, 61% des embryons classés à faible risque ont donné lieu à une naissance vivante, 19% des embryons classés à risque moyen. Une sélection plus performante qui permet d’augmenter le taux de réussite. De 42% il passe à 73%. Des études complémentaires sont nécessaires pour valider totalement cette nouvelle technique.

(Source : www.topsante.com)
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expépérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK