Votre navigateur n´est plus à jour
Attention : Votre navigateur internet n'est pas à jour : Afin d'éviter les failles de sécurité et les problémes d'affichage, il est recommandé de procéder gratuitement à une mise à niveau vers un de ces navigateurs plus récents.
Google Chrome
Mozilla Firefox
Microsoft Internet Explorer
Opera
Apple Safari
Votre navigateur n´est plus à jour
Bébé Astuces
Le site des parents malins
Accueil / Trucs et astuces / Conseils / Eveil & Education / Il est bon d'être parent en France et nous sommes bons !
Newsletter

Il est bon d'être parent en France et nous sommes bons !

Par Isa le 18/07/13
Il est bon d'être parent en France et nous sommes bons !

Pamela Druckerman, une écrivaine américaine venue élever ses enfants en France, s’est penchée sur la façon dont les parents français jouaient leur rôle. Car pour cette journaliste américaine, l’éducation à la française serait carrément la meilleure !

 

1/ D’abord, une grossesse « à la Française » est une grossesse sans stress : c’est-à-dire, ne pas trop se poser de questions sur notre mode de vie. Continuer les relations sexuelles, ne pas s'imposer trop de restrictions alimentaires. Contrairement aux futures mamans américaines qui, enceintes, entrent en religion et provoquent en elles un stress.

Côté poids, oui, les Françaises doivent se surveiller. « Manger 2 fois mieux, et pas 2 fois plus ! ». Alors que côté américain, toujours d’après Pamela Druckerman, l’Américaine est poussée à profiter au maximum de cette parenthèse « fat », « autorisée » …  

 

2/ Des bébés qui font leurs nuits en 3 mois ? C’est l’objectif principal des parents français (il faut « qu’ils fassent leur nuit » avant la reprise du boulot). Les Américains, quant à eux, ne connaissent même pas l’expression. Résultat, les parents américains perdraient 6 mois de sommeil au cours des deux premières années de leurs enfants. Le secret des Françaises ? L’attente. Lorsque bébé se réveille ou émet des sons, le parent français préférerait en effet lui laisser le temps de se rendormir, sachant qu’une fois sur deux, celui-ci dort déjà. La maman américaine se précipiterait pour répondre immédiatement à ses moindres gémissements. 

 

3/ Le choix de l’allaitement : en France, 63% des femmes choisiraient l’allaitement, contre 74% aux Etats-Unis. En outre, l’Académie américaine de pédiatrie recommande un allaitement de douze mois…, soit un classement de la santé et de la sécurité établi par l’Unicef de dix-huit points au-dessous de la moyenne.

 

4/  L’apprentissage de la patience et de la maîtrise de soi : « Attends ! » Ce serait une expression typiquement française, prononcée des dizaines de fois par jour et… mal connue des mamans Américaines. Du coup, aux États-Unis, on a l’impression que les enfants ont de plus en plus de mal à se contrôler. Pour preuve, le snacking, qui se résume chez nous au goûter, alors qu’aux U.S., il semble inenvisageable d’organiser une quelconque sortie sans paquets de chips ou de gâteaux, ou d’aller se servir dans le frigo dès que le besoin ou l’ennui se fait sentir.

 

5/ Enfin, un peu d’histoire. Le statut et les droits de l’enfant en France ont connu une accélération remarquable depuis 60 ans. Et ça n’est qu’à partir des années 60 que l’enfant a été considéré comme un être à part entière. Nos grands-parents, parents, n’avaient d’ailleurs pas le droit de parler à table sans qu’un adulte ne les y ait autorisés. Devenu « sage comme une image », l’enfant a été révélé par Françoise Dolto après 1968, qui a affirmé que le nourrisson comprenait la vie dès sa naissance. Il serait donc  bon de laisser s’exprimer l’enfant face au monde qui les entoure, à tout âge. Un bémol toutefois, le risque de « l’enfant roi » qui viendrait d’une (mauvaise) interprétation des conseils de F. Dolto, qui, s’ils prônent l’écoute de l’enfant, n’indiquent nulle part que le parent doit obéir à l’enfant.

 

6/ Pour conclure, contrairement aux Etats-Unis, le congé maternité couvert en France par la Sécurité sociale permet à la Maman française de donner de l'importance à son couple et lui permet de trouver son équilibre au niveau professionnel.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expépérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK