Votre navigateur n´est plus à jour
Attention : Votre navigateur internet n'est pas à jour : Afin d'éviter les failles de sécurité et les problémes d'affichage, il est recommandé de procéder gratuitement à une mise à niveau vers un de ces navigateurs plus récents.
Google Chrome
Mozilla Firefox
Microsoft Internet Explorer
Opera
Apple Safari
Votre navigateur n´est plus à jour
Bébé Astuces
Le site des parents malins
Accueil / Blog / Actualités / Internet lance une bourse au lait… maternel !
Newsletter

Internet lance une bourse au lait… maternel !

Par Isa le 17/03/14
Internet lance une bourse au lait… maternel !

Une première depuis fin Janvier en Allemagne ! Une maman de 2 enfants a lancé la première "bourse au lait maternel". Mais son initiative soulève des polémiques alors que l’Allemagne est un pays où l'allaitement est très pratiqué.

 

Le principe : mettre en relation les mamans proposant du lait et celles qui en demandent. Les tarifs vont de 1 à 6,50 euros pour 100 ml de lait.

 

Les conditions : la maman qui offre son lait assure ne pas fumer, ne pas se droguer, boire au maximum un verre d’alcool léger par jour et ne pas être porteuse de maladies comme la Syphilis ou l’Hépatite B.

 

Si l'initiative parait bonne et altruiste, cette bourse au lait maternel suscite plusieurs critiques de la part de professionnels de la santé. Se posent notamment de nombreuses questions sanitaires : Le lait maternel est sain, mais il n'est pas stérile. Il peut donc contenir à la fois des bactéries et des virus. Peut-on faire confiance à quelqu'un que l'on ne connait pas et qui dit ne pas boire et ne pas fumer ? Le lait peut également être coupé avec de l'eau, pour augmenter les quantités et gagner ainsi plus d’euros… Sans compter les risques liés au transport et à la livraison du lait vendu congelé, et qui pourrait se périmer en cas de rupture de la chaine du froid.

 

Mais face à ces critiques, cette maman allemande a des arguments solides. Les mamans qui proposent du lait sont obligées de joindre des résultats d'analyses médicales. Des analyses supplémentaires peuvent même être exigées. Pour le transport, la maman conseille de favoriser l'achat de proximité. Enfin, quant au risque de lait coupé à l'eau ou contenant des bactéries, le produit peut être analysé au moindre doute.

 

Idéalement, cette bourse au lait maternel devrait se faire dans une structure médicale, mais ça n’existe pas ! Cette maman « provocatrice » espère donc qu'à travers ces débats, le personnel médical y soit sensibilisé et trouve une solution, comme par exemple la création de mini lactariums dans toutes les maternités.

 

Alors, convaincue ou sceptique face à cette bourse au lait ?

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expépérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK