Votre navigateur n´est plus à jour
Attention : Votre navigateur internet n'est pas à jour : Afin d'éviter les failles de sécurité et les problémes d'affichage, il est recommandé de procéder gratuitement à une mise à niveau vers un de ces navigateurs plus récents.
Google Chrome
Mozilla Firefox
Microsoft Internet Explorer
Opera
Apple Safari
Votre navigateur n´est plus à jour
Bébé Astuces
Le site des parents malins
Accueil / Trucs et astuces / Conseils / Eveil & Education / Je suis contre la fessée, mais comment l’éviter ?
Newsletter

Je suis contre la fessée, mais comment l’éviter ?

Par Isa le 20/07/13
Je suis contre la fessée, mais comment l’éviter ?

La fessée est encore pratiquée souvent aujourd’hui alors que des études scientifiques prouveraient qu’elle braque l’enfant aux apprentissages plutôt qu’autre chose, et qu’elle le mettrait encore plus en colère…

 

Quelques conseils pour l’éviter :

 

1/ Tout petit, si ses caprices ou ses cris d’impatience vous excèdent, il vous suffit de l’éloigner de vous : au coin, ou sur le fauteuil, par exemple. Plus grand, il « filera » dans sa chambre. Le fait de vous séparer de lui devrait suffire pour calmer le jeu. Il faut bien sûr lui expliquer pourquoi avant d’agir « tu es trop infernal, va 10mn au coin ou dans ta chambre pour te calmer ! »

 

2/ Si votre enfant fait une colère très violente, une fessée ne ferait qu’accroître cet état. Essayez donc de le rassurer en le prenant dans vos bras et en le consolant. Ca marche !

 

3/ Vous voyez que votre enfant commence à s’énerver, que la colère monte… N’attendez pas l’envie de lui donner une fessée. Pas facile, mais punissez-le avant qu’il ne vous mette hors de vous. C’est plus facile à partir de 18 mois car il est capable de comprendre le « non ».

 

4/ Mettez des limites. Il faut quitter les manèges, aller se coucher après le dessin animé, etc… Prévenez votre enfant tout simplement que toute chose a une fin. « Bon, allez, je te laisse regarder le dessin animé et après on fait un gros Dodo ! » « On fait 3 tours de manège et après on rentre voir Papa. » Il devrait accepter même s’il cherche à « négocier », ne craquez-pas !

 

5/ Ca y est, vous êtes à bout ! Entre le boulot, les courses, la garderie,… Voilà que votre petit amour vous fait le caprice du siècle… Comment résister à la fessée ? Essayez de prendre un peu de recul et concentrez-vous sur autre chose pour oublier momentanément ses crises et parvenir à le maîtriser autrement qu’en le frappant. Comptez jusqu’à 10 par exemple, c’est préconisé par certains médecins en psychologie pour reprendre le dessus.

 

Bref, la fessée n’est vraiment pas une solution pour calmer votre enfant. Elle ne peut que l’humilier et le rendre plus violent, voire l’inciter à mentir (s’il avoue ses bêtises, il sait ce qui l’attend). Patience, donc…

 

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expépérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK