Votre navigateur n´est plus à jour
Attention : Votre navigateur internet n'est pas à jour : Afin d'éviter les failles de sécurité et les problémes d'affichage, il est recommandé de procéder gratuitement à une mise à niveau vers un de ces navigateurs plus récents.
Google Chrome
Mozilla Firefox
Microsoft Internet Explorer
Opera
Apple Safari
Votre navigateur n´est plus à jour
Bébé Astuces
Le site des parents malins
Accueil / Trucs et astuces / Conseils / Hygiène et Santé / Manque de tonus chez nos enfants ? Faut-il leur donner des compléments nutritionnels ?
Newsletter

Manque de tonus chez nos enfants ? Faut-il leur donner des compléments nutritionnels ?

Par Isa le 12/10/13
Manque de tonus chez nos enfants ? Faut-il leur donner des compléments nutritionnels ?

On entre dans l’automne et c’est souvent synonyme de manque de tonus pour nous et pour nos enfants. On voudrait éviter que la fatigue ne s’installe et qu’elle n’attire les premiers virus chez nos petits chéris. Comment faire ? En achetant vitamines et autres nutriments ? Voici les conseils d’un médecin nutritionniste :

 

« Idéalement, un enfant qui mange équilibré et diversifié trouve tous les nutriments dont il a besoin dans son assiette.  Mais, pour tout un tas de raisons, c’est loin d’être toujours le cas. Les petits mangeurs, les enfants qui mangent à la cantine et picorent leur assiette ou tout simplement ceux dont les parents manquent de temps ou d’argent pour cuisiner des fruits et légumes frais, ont forcément des carences en micronutriments ».

 

« Dès que l’automne arrive, je propose souvent à mes petits patients de prendre pendant 3 mois : des probiotiques, du cassis, de la propolis et du sureau, pour combler leur déficit en nutriments tout en les préparant à affronter l’hiver ».

 

Les vitamines, les minéraux, les acides gras essentiels, etc… jouent donc un rôle essentiel pour la bonne santé des enfants. Et pour compenser ce manque, il ne faut pas hésiter à leur apporter des compléments nutritionnels. C’est pourquoi les nutritionnistes préconisent la prévention des infections à répétition durant l’hiver. Dès le mois de septembre, il faudrait administrer à nos enfants des probiotiques et des prébiotiques. A refaire pendant 3 mois au cours de l’hiver. A quoi ça sert ? A renforcer les défenses immunitaires, présentes en majorité dans les intestins. Sous quelle forme ? On trouve ces probiotiques dans les laits fermentés mais aussi sous forme de compléments alimentaires à mélanger éventuellement dans un biberon de lait ou dans un jus de fruit.

 

Il ne faut pas non plus négliger le manque de fer qui risque de se manifester davantage chez l’enfant qui mange peu de viande et de poisson. Une alimentation équilibrée n’est donc plus suffisante. D’après les nutritionnistes : «Le fer a une importance primordiale dans les mécanismes de l’immunité. En cas de rupture de l’équilibre de la balance en fer, l’organisme puise dans ses réserves disponibles. Mais lorsque celles-ci sont épuisées, les fonctions métaboliques dans lesquelles intervient le fer sont perturbées. » « Chez les moins de 3 ans, on peut compenser avec du lait de croissance. Mais chez les plus grands, les lentilles, le boudin noir ou le foie sont rarement leurs aliments favoris. On peut donc leur donner du fer sous forme de complémentation, si le médecin estime que c’est nécessaire ».

 

Et la vitamine C ? C’est LA vitamine qui donne de la vitalité pour tenir toute la journée, malgré les journées maussades et bien chargées. Les nutritionnistes nous recommandent : « Kiwis, oranges, mandarines, ou encore  coulis de cassis sur le petit suisse, doivent être au menu du petit-déjeuner. »

 

Le zinc, un anti-fatigue : le zinc est aussi un nutriment essentiel qui a des propriétés antioxydantes et une action anti-virale. « Or, entre 18 et 25% des enfants ont des apports en zinc inférieurs aux apports nutritionnels recommandés. On en trouve, cette fois encore, dans des aliments peu appréciés des enfants (huîtres, germe de blé, foie, bœuf…). Donc il ne faut pas hésiter à les booster avec un complexe multivitaminé.  La propolis (qui peut être utilisée dès le plus jeune âge) pourra efficacement compléter ce programme spécial tonus ».

 

Queques conseils également pour que le sommeil de votre enfant soit réparateur : « Pour favoriser l’endormissement et un bon sommeil, boostez la mélatonine (l’hormone de l’horloge biologique) en proposant un bon goûter en fin d’après-midi : du pain avec des carrés de chocolat, ou de la purée d’amandes ou de noisettes. Ces aliments sont riches en magnésium, qui est nécessaire à la synthèse de la mélatonine ». Si malgré toutes ses précautions, votre enfant se sent fatigué dès le réveil, c’est peut-être qu’il manque de vitamine D (LA vitamine du soleil…). A moins qu’il n’aime l’huile de foie de morue et le foie, … on peut heureusement la retrouver sous forme de compléments nutritionnels ou dans les poissons gras et le jaune d’œuf. « Là encore, l’éventuelle complémentation doit se faire sur le conseil du médecin, pour éviter le surdosage. Il vérifiera les doses de vitamine D contenues dans le complément nutritionnel et adaptera la durée de la complémentation. »

 

Ca y est, vous êtes parés pour l’hiver ? C’est le bon moment pour la prévention !

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expépérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK