Votre navigateur n´est plus à jour
Attention : Votre navigateur internet n'est pas à jour : Afin d'éviter les failles de sécurité et les problémes d'affichage, il est recommandé de procéder gratuitement à une mise à niveau vers un de ces navigateurs plus récents.
Google Chrome
Mozilla Firefox
Microsoft Internet Explorer
Opera
Apple Safari
Votre navigateur n´est plus à jour
Bébé Astuces
Le site des parents malins
Accueil / Trucs et astuces / Conseils / Hygiène et Santé / Vaccins pour bébé, comment s’y retrouver ?
Newsletter

Vaccins pour bébé, comment s’y retrouver ?

Par Isa le 23/08/13
Vaccins pour bébé, comment s’y retrouver ?

Entre les vaccins obligatoires, ceux qui sont recommandés, les nouveaux arrivés, etc… Ci-dessous un petit guide et calendrier pratiques recommandés par le magazine Famili :

 

  • Le vaccin PENTAVALENT : contre diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche et haemophilus influenzae B. Il doit être injecté trois fois à un mois d’intervalle avec un rappel entre 16 et 18 mois.

 

  • Le vaccin HEXAVALENT : il  a les mêmes fonctionnalités que le PENTAVALENT et vaccine en plus votre bébé contre l'hépatite B. A faire entre le 2e et le 4e mois, et au moment du rappel entre 16 et 18 mois.

 

  • Le vaccin DTP : contre Diphtérie, Tétanos et Polio : OBLIGATOIRE ! Certains sont apparus dans les années 30 ou 40 et le dernier dans les années 60 et à juste raison : le nombre de cas était élevé et c’était le seul moyen d’arrêter ce fléau. Alors pourquoi sont-ils encore obligatoires aujourd’hui alors que ces maladies sont très rares ? Justement, il suffit d’arrêter la vaccination pour que ces  maladies se re-propagent de plus belle ! Ne pas oublier non plus que les virus n’ont pas de frontière… A faire dès 2 mois, 3 injections à 1 mois d'intervalle.

 

  • Le vaccin BCG : contre la tuberculose. Découvert en 1950, il n’est plus obligatoire depuis 2007. Pourquoi ? Parce que la maladie n’existe pratiquement plus en France. Elle ne concerne que des milieux sociaux défavorisés, souvent issus de l’immigration. Le BCG reste néanmoins conseillé aux enfants fragiles (ceux qui viennent de pays d’Afrique ou d’Asie et ceux qui sont en contact d’adultes provenant de ces pays « à risque »). Dans ce cas , à faire dès la naissance ou au cours du 1er mois de Bébé. En cas de doute, consultez le ministère de la Santé.

 

  • Le vaccin contre la méningite (à haemophilus influenzae B) : recommandé et efficace. Depuis 1992, date de découverte de ce vaccin, on ne compte plus que moins de 10 malades par an, en venant de plus de 700. Ca c’est du progrès ! A faire, dès 2 mois, 3 injections à 1 mois d'intervalle.

 

  • Le vaccin contre l’hépatite B : découvert en 1990, il est conseillé pour protéger Bébé quand il sera adulte de maladies transmissibles par voie sanguine et sexuelle. Administré à bas âge, il est bien toléré et offre une protection sur le long terme. Dès 2 mois, 3 injections.

 

  • Le vaccin ROR : contre rougeole, oreillons et rubéole. Plus que recommandé ! A faire à partir d’1 an. C’est important car ces maladies peuvent entraîner de graves complications (maladies pulmonaires, surdité, …). A faire dès 9 mois, avec une 2e injection à 12 mois chez les bébés entrant en crèche.  A 1 an pour les autres enfants, avec une 2e injection entre 13 et 23 mois.

 

  • Le vaccin PREVENAR : contre les méningites à pneumocoque. Différente de à haemophilus influenzae B, elle  est mortelle dans 10 % des cas et laisse des séquelles dans 30 %. Découvert en 2002, ce vaccin, très attendu, est recommandé depuis 2003. Et il s’avère qu’en 2 ans, le nombre d’enfants touchés par ce virus a été divisé par deux. A faire dès 2 mois, à raison de 3 injections à plusieurs mois d'intervalle.

 

  • Le vaccin ROTATEQ et ROTARIX : contre les gastro-entérites responsables de diarrhées et de déshydratation sévère chez les nourrissons. Pour l’instant, cette vaccination n’est pas remboursée car on peut soigner une « gastro » anodine avec des médicaments. Il est surtout recommandé pour éviter l’hospitalisation de Bébé en cas de sévère déshydratation.

 

  • Le vaccin contre la varicelle ? Il existe, mais certains pédiatres hésitent à le prescrire car la maladie est beaucoup mieux « tolérée » chez l’enfant que chez l’adulte.

 

  • A venir le RORV : le ROR et la varicelle combinés. A faire en une seule injection dès 1 an.

 

Ne pas oublier, pour tous ces vaccins, de faire des rappels vers 11 ans et à la majorité. Car une fois que les enfants seront parents à leur tour, ils pourraient transmettre ces virus aux enfants.

 

Enfin, il est évident qu'il faut conseiller votre médecin pour tous ces vaccins ;-)

 

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expépérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK