Votre navigateur n´est plus à jour
Attention : Votre navigateur internet n'est pas à jour : Afin d'éviter les failles de sécurité et les problémes d'affichage, il est recommandé de procéder gratuitement à une mise à niveau vers un de ces navigateurs plus récents.
Google Chrome
Mozilla Firefox
Microsoft Internet Explorer
Opera
Apple Safari
Votre navigateur n´est plus à jour
Bébé Astuces
Le site des parents malins
Accueil / Blog / Actualités / Santé / VIH : pourquoi la circoncision est-elle une protection ?
Newsletter

VIH : pourquoi la circoncision est-elle une protection ?

Par steph le 21/04/13
VIH : pourquoi la circoncision est-elle une protection ?

La circoncision réduit de risque d’infection par le VIH de 50 à 60% ainsi que le risque d'infection par le papillomavirus humain et le virus de l'herpès simplex 2. Ces constatations ont donné envie à une équipe de chercheurs de l’Université de Washington d’essayer de comprendre le mécanisme de cette protection.Les résultats de leurs recherches parus le 16 avril dans la revue Mbio montrent que c’est la modification du microbione du pénis qui est au cœur du phénomène.Le microbione désigne l’ensemble des bactéries qui colonisent un organe.

Les chercheurs ont comparé le microbione d’hommes circoncis et celui d’hommes qui n’étaient pas circoncis. Un an après les prélèvements, la charge bactérienne chez tous les hommes circoncis a fortement diminué, aboutissant à une réduction de la biodiversité du microbiome.Chez les hommes non circoncis, de fortes charges bactériennes vont activer des cellules dans le prépuce appelées cellules de Langerhans, les empêchant de mener à bien leur rôle antiviral normal. Activées, ces cellules de Langerhans vont avoir un effet néfaste en liant et en délivrant des particules de VIH directement aux lymphocytes T, entraînant une infection. « Nettoyer » le pénis de certaines bactéries pourrait donc empêcher ces cellules de Langerhans de favoriser l’infection.L’objectif de cette étude n’est pas de montrer qu’il faudrait circoncire tous les hommes mais d’identifier un groupe de bactéries qui augmentent le risque d’infection au VIH afin de le reproduire et ainsi réduire le risque d’'infection.Lire aussi : Un sexe circoncis, c'est plus hygiénique ?

(Source : www.topsante.com)
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expépérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK