Votre navigateur n´est plus à jour
Attention : Votre navigateur internet n'est pas à jour : Afin d'éviter les failles de sécurité et les problémes d'affichage, il est recommandé de procéder gratuitement à une mise à niveau vers un de ces navigateurs plus récents.
Google Chrome
Mozilla Firefox
Microsoft Internet Explorer
Opera
Apple Safari
Votre navigateur n´est plus à jour
Bébé Astuces
Le site des parents malins
Accueil / Blog / Actualités / Santé / Votre enfant bute sur les mots, s’agit-il d’un bégaiement ?
Newsletter

Votre enfant bute sur les mots, s’agit-il d’un bégaiement ?

Par Isa le 06/08/13
Votre enfant bute sur les mots, s’agit-il d’un bégaiement ?

Bébé s’est toujours exprimé assez facilement et là, à 3-4 ans vous vous rendez compte que vous avez du mal à le comprendre, qu’il bute sur certains mots. Vous vous en rendez compte parce que cela arrive de plus en plus souvent. Même s’il est courant qu’à cet âge-là les enfants butent sur les mots car ils ont envie de tout dire à la fois, ne vous posez pas la question trop longtemps, un orthophoniste va très vite diagnostiquer et va vous rassurer.

 

Comment ça se passe chez l’orthophoniste ?

 

Il va constater et va vous interroger pour comprendre ce qui en est à l’origine. Les explications des parents sont en effet très importantes pour ce spécialiste. Par exemple, a-t-il changé d’école récemment ? Y a-t-il eu un évènement particulier récent ? Naissance, décès, déménagement, etc… Bien entendu, l’orthophoniste va surtout observer l’enfant et sa façon de parler autant que ça façon de se comporter. C’est comme cela qu’il déterminera l’origine et pourra adapter ses soins « sur mesure ». 

 

En général, le bégaiement apparaît entre 2 et 4 ans. On ne s’en aperçoit pas quand il chante ou quand il lit à haute voix parce qu’il se parle à lui-même. En revanche, le bégaiement devient flagrant dès qu’il y a dialogue avec autrui, votre enfant bute alors sur chaque mot.

 

Comment l’orthophoniste va-t-il l’aider ?

 

L’âge est très important pour commencer à le soigner. Car l’enfant de 2-4 n’est pas encore conscient de cette anomalie. Il sera alors facile de le faire progresser, car à cet âge l’enfant ne fait pas de complexe, il ne cherchera pas à éviter ce défaut (ce qui augmente le stress et intensifie le bégaiement).

 

Chaque enfant est un cas particulier. L’orthophoniste ne va pas se fier au nombre de syllabes mais surtout à ce qui angoisse votre enfant. L’observation de son comportement est donc très important. Et vous allez aussi faire partie de la thérapie en l’aidant à se détendre pour mieux communiquer. Il arrive alors souvent que 4 ou 5 séances suffisent.

 

Enfin, ne perdez pas patience. Encouragez-le quand il fait des progrès et ne renforcez pas son stress en le forçant à répéter convenablement.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’association Parole-Bégaiement : www.begaiement.org

 

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expépérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK